Citoyen de la Terre!

•21 octobre 2009 • Un commentaire

Oyé Oyé citoyen de la terre !

Si tout comme moi vous croyez que votre vie est administrée par des hommes d’affaire vorace qui ne pensent qu’au pouvoir et à se remplir les poches. Si tout comme moi vous subissez jour après jour les conséquences d’une mauvaise gestion en vous demandant pourquoi c’est arrivé et quoi faire pour que ça change? Ne désespérez plus, vous n’êtes pas seul.

Nous ne sommes pas seuls à le réaliser, c’est vrai, mais dans les faits, vouloir agir ce n’est pas agir et tant que personne ne se lèvera, nous serons seuls. C’est précisément ce qu’il faut éviter. C’est dans l’union que nous changerons le monde. C’est dans l’union que nous guiderons les peuples de la Terre à la formation d’un seul! Je suis Manu et je ne suis pas Canadien ni même Québécois! Je suis Terrien!

Ha! Ha! Ha! Retombe sur terre, c’est du délire utopique ça Moïse!

Vrai… Mais jusqu’à quand? Parce que tous comme le paysan affamé qui se faisait imposer 2 fois plutôt qu’une chaque année, par un roi tyrannique qui ne cherchait qu’à gonfler ses poches pour son profil personnel, humain du deuxième millénaire, vous vous apitoyez sur votre petite existence en vous disant que ça ne changera jamais… Blablabla… Réveillez-vous! Ça peut changer et ça va changer! Mais certainement pas en continuant ainsi à se baisser les culottes devant nos politiciens pourris. Il est temps de brandir vos faux, vos fourches et vos herses et hurler : «RÉVOLUTION!»

OK, nous ne sommes plus en l’an seize cent et il est très possible de faire la révolution autrement aujourd’hui, mais vous voyez ce que je veux dire hein?

L’être humain a passé du despotisme à la démocratie, en essayant tant bien que mal de survivre à la monarchie et au communisme. Le point commun? Un seul homme. Toujours une seule et même personne nous dictant comment il faut s’essuyer le derrière. Oui oui je sais vous me direz probablement que la politique démocratique d’aujourd’hui réunit une brochette d’élue. Vous me direz que démocratiquement nous décidons de qui nous représentera. Une belle mascarade tout ça, mais au bout du compte, c’est encore et toujours celui d’en haut qui impose sa loi. Que ce soit par la force, le sang ou le vote, notre vie est pyramidale et le crachat du plus haut finira toujours par retomber sur la tête du plus bas… toujours.

Notre société est remplie à ras le bord de gens « sois disant honnête » qui passe leurs intérêts personnels devant ceux de la masse. Tout être humain désire à sa manière obtenir un pouvoir sur autrui et personne n’est à l’abri. Combien de représentants politiques avons-nous et qui se font engraisser les poches par peur ou par prostitution? Trop peur de blesser les gens dans leurs valeurs spirituelles, combien d’enfants d’ici peuvent se rendre à l’école avec une arme blanche par prétexte que ça fait partie de leurs religions! Quoi dire sur le fait qu’à la seconde où l’on vient au monde, on devient syndiquer par des lois surprotectrices qui permettent à des criminels de purger 1/6 de leurs peines s’ils ont une conduite exemplaire. Dans quel genre de monde nous vivons pour même hésiter un temps sois peu sur la mesure à prendre, lorsqu’un imbécile demande à être servis par un homme et non par une femme? Est-ce que la démocratie c’est de se fermer les yeux et les oreilles en se disant que nos politiciens doivent savoir ce qu’ils font?

Je suis libre de choisir qui me représente, mais suis-je libre de dire à cette même personne : « Heille bonhomme! Sors d’ici et va travailler comme caissier au McDo, tu n’es qu’un incompétent qui n’est plus apte à prendre les décisions qui vont forger l’avenir de notre planète ».

La démocratie c’est notre droit décisionnel de ce qu’il y a de mieux pour nous tous. C’est notre droit à la participation de chaque changement. C’est notre droit de voter OUI ou NON à toutes les lois, mais aussi et surtout, d’en écrire chacune des lignes. C’est de jumeler notre voix à celles de quelques milliards d’habitants de cette planète afin d’avancer main dans la main vers un avenir commun, et ce, dans l’intérêt populaire, non pas celui du Maire, du Député, du Premier-Ministre, du Président ou même de Dieux en personne.

La Terre appartient à ses habitants et certainement pas à une poignée d’entre eux uniquement. Nous en sommes tous responsables à part égale et les décisions prises qui l’affecteront doivent être pensées d’un commun accord avec tous les autres habitants.

Pour moi, l’avenir c’est un peuple solidaire qui prendra part d’une façon active et concrète au grands débats de la vie. Dehors les politiciens, on en veut pu! Le peuple de la Terre est tout à fait apte à prendre main dans la main, les décisions de demain. Fini la magouille, fini la corruption, les menaces et la peur. Car c’est dans l’union que nous guiderons les peuples de la Terre à la formation d’un seul!

L’avenir de demain c’est nous… pour nous.

Twitter… cet incompris…

•17 septembre 2009 • Laisser un commentaire

Il y a quelques mois, un nouveau phénomène faisait son apparition dans l’univers des médias Internet. Nos voisins du Sud, ces « Amerloques », un peu fou comme d’habitude, ne semblaient avoir qu’un seul mot en tête: Twitter.

Si vous êtes comme moi, vous avez certainement mal associé ce mot en le comparant tout de suite au terme québécois « Twit ».

– « Mais c’est quoi ça Twitter », vous êtes-vous probablement demandé?

Définition de « Twitter » : gazouillé ou gazouilleur

Quelques curieux se sont peut-être ouvert un compte, question de constater par eux-mêmes de ce nouveau phénomène.

L’ouverture d’un compte sur Twitter prend moins de 2 minutes

On nous jette en plein visage dès notre arrivée une gentille liste de « Twitteux » inconnu. La plupart sont anglophones et racontent on ne sait quoi. Première pensée :

–  « Kossé ça? ».

 Dans mon cas, ça s’est arrêté là. Simple clique sur « Delete my account ». Pourquoi est-ce que j’irais là-dessus étant donné que je ne connais personne qui l’utilise? À quoi est ce que ça peut bien me servir? Même si je connaissais quelqu’un, je n’ai pas juste ça à faire, me brancher sur une page web et regarder des « gazouillis » du genre :

– « S’en va prendre une bière après la job »

Ou

– « Est de retour à la maison ».

Tant qu’à ça, j’ai Facebook, pourquoi utiliser Twitter ?

C’est réglé, Twitter c’est pour ceux qui veulent savoir ce que Britney Spears mange pour souper, moi ça ne m’intéresse pas.

Il y a donc de ça quelques mois, j’aurais ri de n’importe qui m’aurait dit qu’aujourd’hui, je verrais Twitter comme un tournant et surtout un moment très marquant du Web. Un peu comme nos grands-parents ont assisté à l’arrivée de la télévision, nous assistons à une forme de communication qui sculptera notre avenir à nous et nos descendants.

Je m’explique. Un matin où je surfais les blogues sur la toile, je suis tombé sur un article écrit par « Éric » http://www.presse-citron.net/twitter-10-facons-daugmenter-votre-nombre-de-followers. Dans cet article, il fait mention d’un outil nommé « Twirl » qui nous permet de recevoir nos « Twits » directement sur notre bureau de travail. Intéressant… Pourquoi pas?

Hop! Mon compte est recréé, Twirl installé, je mets mes préjugés de coté et ont essaye…encore. Amateur de Politique, je fais des recherches comme « @GillesDuceppe, @parti_liberal, @partiquebecois… » J’aime être informé : « @LeDevoir, @Cyberpresse, @branchezvous ». Mes blogueurs préférés : « @pressecitron, @DominicArpin, @renartleveille ».

En temps de le dire, je suis une 60ene de personne qui ont tous quelques choses d’intéressant à dire, mais le mieux dans tout ça : personne ne me parle de leurs soupers, de leurs chiens ou de leurs blondes comme FaceBook l’aurait fait.

Que je sois au travail, que je sois à la maison devant mon ordinateur, si une nouvelle survient, je l’ai instantanément. @amirkhadir à quelque chose à dire? C’est lui et non pas TVA qui me l’annoncent. Pas d’interprétation! @MikeWardca annonce un nouveau spectacle? Je le sais avant tout le monde!

Nous sommes dans un tournant de notre histoire. Celle où nous, les consommateurs d’informations, devions nous assoir devant le Téléjournal de fin de soirée, lire le journal ou nous promener de sites web en site web pour fouiller et déterrer l’information qui nous intéressait. Nous nous trouvons maintenant à une époque où les médias devront venir frapper à notre porte pour nous la livrer eux même. Intéressé? Cliquez sur le lien et bonne lecture. Pas intéressé? Ignore-le, il disparaitra d’ici 3 secondes de votre écran. Tout comme Itune nous a donné le choix d’acheter les 2 ou 3 chansons d’un artiste et non plus le disque au complet, nous avons maintenant ce même choix avec l’information que nous désirons lire ou entendre.

Un sujet te passionne? Un Bloggeur t’intéresse? Suis-le! Tout simplement. Tu as quelque chose d’intéressant à dire? Qui sait, tu auras peut-être un jour assez de fidèles pour ouvrir ta propre église!

Des enfants, des Médias…

•9 septembre 2008 • Un commentaire

Étant parent de 2 enfants, très souvent je tente de savoir ce à quoi mes enfants vont ressembler lorsqu’ils vont être adultes. Parfois, je m’interroge sur l’influence qu’a le monde sur eux, d’autres fois j’analyse le comportement des autres parents relativement à leurs enfants. Comme mes parents l’ont fait avant moi, j’essaie d’éduquer mes enfants de la meilleure façon qu’il soit dans le but « incertain » de faire de ceux-ci de bonnes personnes en les faisant grandir dans un environnement sain et stimulant. Malgré tout ça, le monde extérieur n’a jamais eu autant d’influence sur eux, qu’il puisse en avoir de nos jours. Les médias y sont omniprésents, l’internet y a sa place au quotidien et tenter de contrôler l’information peut s’avérer une tâche parfois insurmontable.

À titre personnel, l’informatique c’est ma vie. Je passe plus de temps devant un ordinateur que dans mon propre lit. La vie actuelle étant ce qu’elle est, l’information nous envahie de tous les cotés et une personne comme moi voulant en profiter et avancer, ne peut pas faire autrement que de suivre le courant.

Les courriels le matin, un petit tour rapide sur Facebook avant même de prendre mon café et question de savoir se qui s’est passé cette nuit (tout le monde sait que l’information ne dort pas et certains de mes amis non plus d’ailleurs.). Vite, on s’habille, on déjeune et l’on écoute la télévision; quel accident sordide de la route, quelle fusillade meurtrière ou quel incendie criminel à bien put se produire pendant que j’étais au pays des rêves? Sur la route en auto, direction l’école des enfants, accompagnés bien sûr de la radio; je ne peux pas me permettre de manquer quoi que se soit. Au travail, « Hop » sur les Sites de nouvelle : LCN.com, Canoe.com, CyberPress.com, Branchez-vous.com. Une nouvelle m’intéresse? Aussi bien en faire profiter à tous, voila que je la pousse sur mon Twitter et j’en profite pour voire se qui se « twit » en regardant les liens, blogues, ou commentaires de chacun de mes « Twiteux ».  Avec tout ça, je n’ai pas eu le temps de réellement souhaiter bonne journée à ma blonde. Un petit « Je T’aime, passe une belle journée » en texto sur mon cellulaire…

Travail, Travail, Twitter, Travail, Facebook, CyberPress, Travail. Retour dans l’auto, on met la radio, vite à l’école on va chercher les enfants. Arrivé à la maison, les devoirs, mes courriels, le soupé encore mes courriels et pourquoi pas un autre petit tour sur Facebook pendant qu’on y est?

« Papa? Est-ce que je peux aller voir mon Hotmail? »

Le jour va venir ou mes enfants vont avoir « besoin » de Facebook et Cie, mais pas à 10 ans, ni même à 12. Mes enfants « Lisent des livres ». Oui oui de vrais livres en papier où l’on y raconte des histoires. Le soir, ils ont droit (quelques fois) d’écouter 30 minutes de télévision. Autrement, c’est dehors, été comme hiver. Je n’ai pas fait des enfants pour faire pousser de l’aire dans leurs cerveaux, mais bien pour y cultiver des champs de connaissances, d’opinions, le tout enrichi par des sorties la fin de semaine et des activités parascolaires les soirs de semaine. 3 heures de Nintendo Wii ou DS en lignent chaque jour? Dans leurs rêves seulement!

Je vis à mon époque et en profite autant que je peux. Je mène une vie occupée et fais les mêmes choses que la plupart des gens. À la maison, j’ai deux télévisions, un Playstation, une Nintendo Wii, deux Nintendo DS, trois ordinateurs ouverts en permanence, sans oublier deux cellulaires. Comment gérer tout ça? Le secret c’est la modération et le contrôle. Trop de parents, chacun avec des raisons qui leurs sont propres, se « débarrasse » de leurs enfants et profitent des stimuli médiatiques pour distraire leurs enfants afin de ne pas avoir à s’en occuper et vivre leurs petites vies d’égoïste. Où sont passées nos valeurs dans tout ça? Comment penser que notre rythme de vie actuel puisse faire de nos enfants les bâtisseurs de demain? Alors, lorsque j’ai pris la décision, il y a de ça 11 ans maintenant, à l’âge « très peu vénérable » de 19 ans, d’avoir des enfants,  je me suis promis que malgré mon manque de vécu j’allais tout faire pour apporter à ceux-ci des bases solides dans la vie qui ferait que même si notre époque est se qu’elle est, même si notre gouvernement réforme l’éducation pour cultiver l’ignorance et le décrochage, même si les jeux vidéos la télévision ou l’Internet font partie intégrante de notre vie à tous,  mes enfants auront les bagages nécessaires, les connaissances essentielles et le potentiel requis pour atteindre leurs objectifs. C’est un bagage que la plupart d’entre nous ont reçu de nos propres parents, mais que peu d’entre nous transmettent à nos enfants.

Je dis donc : réagissons! Il n’est certainement pas trop tard pour prendre les grands moyens afin d’aider à bâtir leurs avenirs à eux, comme nos propres parents l’ont fait avant nous il y a de ça des lustres. À force de nager dans le flo d’information numérique qui nous entoure tous, nous sommes, en tant que société, en train de nous noyer dans notre confort et d’en oublier l’essentiel. Il est donc vital pour nous, parents, de ne pas laisser les médias, éduquer nos enfants. Des jeunes, comme ceux décrits dans cet article : http://techno.branchez-vous.com/actualite/2009/09/facebook_message_texte_texto_m.html pourraient très bien être votre garçon ou votre fille. Combien d’heures par semaine croyez-vous qu’un enfant de 10 ans puisse mettre sur facebook pour qu’il en vienne qu’à décider que le moyen le plus sûr et le plus rapide pour lui de se sortir d’un danger comme celui-là, puisse être de mettre à jour son profil? Vous croyez que cet événement est extrémiste? Demandez-vous ce que vos enfants font de leurs temps libres et faites le compte avant de trop rapidement juger…

Manu